Gaize d'Argonne

Bruno Cellier vous propose ses chocolats, truffes, pieds de cochon…

et sa spécialité : la Gaize d’Argonne.

Chocolat blanc, pistache, liqueur de mirabelle pour un délice à offrir pour les fêtes

gaize-copie-1 

Histoire de la Gaize d’Argonne…

Un peu de géologie :

La Gaize est une roche poreuse, grise et blanchâtre, souvent verdâtre,

légèrement rugueuse au toucher et qui se débite en éléments plus ou moins anguleux.

Elle ne fait pas effervescence à l’acide et contient de l’argile en proportion variable.

Moins elle est chargée d’argile, plus elle devient poreuse, cohérente et résistante,

constituant à l’effleurement des assises bien stratifiées.

 

 Formation de la gaize:

Les conditions de la gaize restent encore mal précisées. Sa sédimentation date

de « l’Albien Supérieur », il y a environ 100 millions d’années.

 

 Son apparition dans les palais:

La gaize d’Argonne a été élaborée suite à une idée originale d’un Ménéhildien bien connu.

En 1979, M. Robert NOEL rencontre son ami Michel WILKOWSKI, pâtissier chocolatier

renommé sur la rue Chanzy et lui demande s’il lui est possible de créer un chocolat à l’image

de la gaize d’Argonne.

J’étais apprenti à cette époque et, nous avons commencé à réfléchir à cette idée,

Recherchant la couleur et la saveur que nous devions apporter à cette friandise.

Après plusieurs tentatives, nous avons élaboré un bonbon de chocolat, tendre,

de couleur verdâtre apportée par la pistache.

Il fallait y apporter un alcool local afin d’affiner ce mélange.

Après discussions et de nombreux essais, la « mirabelle » est alors ajoutée

et dosée de manière à ne pas casser les arômes qui se dégageaient de cette préparation.

 

gaize

 

 

 

 

 

 

 

 

La Gaize d’Argonne

13 rue Camille Margaine

51 800 Ste Ménéhould

06 85 58 67 30

 

www.lagaizedargonne.com